Sourcing

C’est la première étape du recrutement, sans doute aussi la plus chronophage. Elle consiste à rechercher des candidats dont le profil correspond aux besoins d’un poste précis à pourvoir dans l’entreprise.

Pour que le sourcing soit le plus efficace possible, il est nécessaire de définir au préalable un profil de poste ciblé, avec les compétences requises, la durée de l’expérience, les diplômes ou niveau à justifier, les soft skills. Créer une liste de critères de sélection réduit en effet le risque d’erreurs de recrutement et fait gagner du temps aux recruteurs. Pour ce faire, une collaboration entre les DRH, les chargés de recrutement et les opérationnels, les managers, permet d’analyser les besoins et d’affiner le profil.

Il existe différentes manières de sourcer, dont celle qui consiste à publier une offre d’emploi et à attendre que les candidatures arrivent. En cas de difficultés de recrutement, la manière proactive est à privilégier.
De nombreux outils existent pour faciliter la tâche des recruteurs tels que les logiciels de recrutement dédiés, et surtout les ATS (applicant tracking system). Bien paramétrés, ces derniers permettent d’automatiser la sélection de CV, grâce à des algorithmes de matching et de scoring qui sélectionnent les profils les plus pertinents pour un poste.

Ces outils sont très utiles pour des recrutements en nombre. Ils font gagner un temps considérable aux recruteurs en triant les CV. De plus, ils rendent les recrutements plus objectifs et les candidatures plus qualifiées avec la prise en compte des compétences transférables. De plus, ils offrent la possibilité d’intégrer à son vivier de candidats des profils intéressants, issus par exemple des candidatures spontanées.

Le sourcing s’effectue sur de multiples canaux : les candidathèques des jobboards, le site carrière de l’entreprise, Linkedin, les réseaux sociaux (Tik Tok, Facebook, Instagram), les agrégateurs d’offres d’emploi etc. Pour les profils rares, il reste encore la chasse de tête, même si celle-ci demeure très chronophage.

L’étape suivante est celle de la présélection ou de la préqualification qui permet de vérifier les informations du CV et l’adéquation entre le candidat et le poste, avant l’entretien d’embauche.